En studio avec Superflu

Au jour le jour, l'enregistrement du troisième album de Superflu

22 mars 2006

Waterloo?

Morne week-end bruxellois... tout le monde était sombre dimanche, après le concert décevant de la veille. Un de ces soirs où les chansons nous coulent comme du sable entre les doigts. Impossible de les tenir, de les retenir, d'en faire quelque chose.

concert_bruxelles_mars_2006

Heureusement, il y a toujours quelques spectateurs heureux malgré tout qui viennent nous voir à la fin du concert. Merci de nous avoir réconfortés!

Posté par masterflu à 02:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    C’est perturbant parce que j’ai eu une discussion avec Nicolas étrangement prémonitoire avec Nicolas, une heure et demie avant le concert. J’espère que ça ne vous a pas porté la poisse…

    Cela dit, ça m’a donné l’occasion de réfléchir à tout ça. Alors oui, c’est vrai, ce n’était pas le meilleur concert de Superflu que j’aie vu (notez que je n’en avais vu que deux auparavant, au Botanique et au Zébra). On sentait, en tout cas je sentais, effectivement, que par moments, il y avait lutte pour garder la maîtrise des chansons, que c’était un peu compliqué (le froid n’y était peut-être pas étranger).

    Mais, et c’est le MAIS qui est important ici, il y a aussi eu des vrais moments émouvants. Des chansons qui m’on fort émues, en tout cas de mon point de vue de spectateur-fan (Je vais plutôt bien –si c’est ça le titre, La Chance, Tchin Tchin, Chamaloc, si mes souvenirs ne me trahissent pas).

    En fait, je pense que quand un artiste/groupe a le sentiment de ne pouvoir livrer ce qu’il voulait livrer, que les chansons lui échappent mais pas dans le bon sens, ça pourrit tout de suite l’impression globale.

    Mais nous qui aimons Superflu, on ne vient pas chercher le concert parfait, mais des moments qui nous touchent, voire nous remuent un peu, ces moments peu de groupes arrivent à nous donner. Ces moments où, malgré les difficultés rencontrées, passe encore de la justesse, de l’émotion, passe malgré tout ce qui fait qu’on aime Superflu (ma copine a pleuré deux fois, sur La Chance et Mes morts).

    Après le concert, je suis parti tout de suite, pas envie de voir Françoiz Breut même si j’étais tenté, parce que je n’avais pas envie de déjà «écraser» (comme on dit en informatique) un peu le concert de Superflu.

    Alors, oui, donc, tout n’était pas au top, ce qui est insupportable du point de vue de l’artiste, mais il y avait suffisamment à prendre pour nous ! - Geoffroy

    Posté par Geoffroy, 26 mars 2006 à 14:21
  • Ts ts ts

    Bonjour,

    Je suis la copine dudit Geoffroy ci-dessus .
    Juste pour vous rassurer: il n'y a pas que les gens qui sont venus vous féliciter après le concert de Bruxelles qui l'ont apprécié...

    J'en ai même fait le dernier post de mon site-blog... www.mylifeis-ok.be (en construction, j'aime pas en faire l'auto-promo parce qu'il n'est pas encore comme je voudrais, mais là c'est pour la bonne cause).

    J'attends avec impatience le prochain concert de Superflu auquel j'assisterai et... et... et... le 3è album, bien sûr.

    Vous vous rendez compte que vous avez fait pleurer quelqu'un rien qu'en disant "la chance, c'est que le GRAS DU BIDE..."? C'est pas du talent, ça?

    Posté par Olivia, 26 mars 2006 à 15:44
  • J'étais très content de mon Glaz'art, parce que je ne vous ai pas vus depuis un moment et puis parce que j'étais avec ma doudounette ;-D
    Le soir de Bruxelles, j'étais à Anvers, les gens parlaient bizarrement mais les bières étaient bonnes.
    Je ne vois qu'une solution pour oublier ça : d'autres concerts, et enfin un troisième album ! Allez les petits !

    Posté par timaane, 26 mars 2006 à 17:22

Poster un commentaire